Chapelle de la Roche-Maurice

Circuit itinérant « Bretagne Nord »
9 ème étape

Halte devant la chapelle Notre Dame de Bon Secours
Pont-Christ – 29800 La Roche-Maurice

Nous avons quitté les bords de mer
pour suivre à travers les terres,
la route du retour en plusieurs étapes

il fait très chaud, un peu partout en France, la canicule frappe
il est midi passé, à la recherche d’un endroit ombragé,
nous nous arrêtons au bord de la rivière l’Elorn

Un endroit ombragé, calme, paisible où coule l’eau de la rivière

Assis sur un muret, le temps d’un casse-croûte,
nous apprécions la fraîcheur du lieu

Un pont recouvert de végétation
—–   —–   —–   —–

Tout semble paisible !
—–   —–   —–   —–

L’eau chante au-dessus des grosses pierres
—–   —–   —–   —–

laissant apparaître de belles ondulations
—–   —–   —–   —–

A proximité, on entrevoit des ruines…
—–   —–   —–   —–

Une grive à la recherche d’une miette
—–   —–   —–   —–

Elle est sur son territoire…ne la dérangeons pas !
—–   —–   —–   —–

Juste à côté de cette rivière, s’élève les ruines d’une ancienne chapelle

à gauche, un panneau est accroché au mur
il nous expliquera brièvement l’histoire

Ces infos me serviront à rédiger cet article
—–   —–   —–   —–

—–   —–   —–   —–

 La chapelle tréviale de Pont-Christ fut érigée en 1533
suite aux donations du Marquis Guille de Brézal
et son épouse Marguerite Sénéchal
—–   —–   —–   —–

—–   —–   —–   —–

 En 1623, le marquis Vincent de Brézal
était capitaine des 8 paroisses riveraines de l’Elorn
—–   —–   —–   —–

—–   —–   —–   —–

 En 1791, Pont-Christ est rattachée a la commune de “La Roche-Maurice”
après amputation du hameau de “Goarem-Hent” (Guerrane) rattaché a Ploudiry
—–   —–   —–   —–

 Le clocher au milieu des ruines
—–   —–   —–   —–

 La chapelle tréviale fut la proie des flammes a la fin du XIXe
dans des circonstances encore mystérieuses
—–   —–   —–   —–

Cette chapelle à été consolidée et restaurée
dans le cadre de l’opération intégrée de développement (O.I.O) 1988 – 1992
—–   —–   —–   —–

Tiens ! une autre grive !
—–   —–   —–   —–

 Elle semble curieuse !
—–   —–   —–   —–

Elle doit se dire…mais que viennent faire chez moi ces visiteurs !
(La nature est belle !)
—–   —–   —–   —–
La pause midi se termine par cette visite

L’aventure continue sous le soleil !
—–   —–   —–   —–
– Photos Juin 2019 –

—–   —–   —–   —–

Pour plus de renseignements, voir ci-dessous:
>>> Site de la commune

—–   —–   —–   —–

La Roche-Maurice se situe à environ
— 40 minutes de Brest
— 35 minutes de Morlaix
— 55 minutes de Quimper

—–   —–   —–   —–

A Suivre…Le Lac et la Forêt d’Huelgoat

16 réflexions sur « Chapelle de la Roche-Maurice »

  1. Bonjour Daniel
    C'est bien agréable ces lieux verdoyants et frais .
    Ces vieilles ruines sont les vestiges de notre patrimoine et rappelle l'histoire
    de nos régions … de belles découvertes !
    Bon été … amitiés

  2.  sympa d' avoir visité le Finistére 
     et fait de trés belles photos 
     je suis loin de   connaitre  la Bretagne   en éntier  c'est si vaste 
     bonne continuation sur ton blog 
     kénavo

  3. Magnifique balade. C'est assez instructif et intéressant à suivre. Merci beaucoup, Daniel. Moi, revenue des vacances, je découvre tes nouvelles publications que je dois encore voir et revoir. Bonne journée, à bientôt.    Jana

  4. Bonsoir Daniel,
    A nouveau un lieu que je connais, j'ai habité Ploudiry de l'âge de 2 ans à 18 ans, avant de partir faire mes études ailleurs … Alors, Pont-Christ, forcément, on y allait de temps en temps le dimanche avec mes parents, puis on passait par l'étang de Brezal.
    Merci pour ce retour en enfance.
    Amitiés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*INFOS: - Reproduisez les chiffres et les lettres - Peu importe minuscule ou majuscule - (si illisible cliquez sur le rond "rafraichir" afin d'obtenir 1 nouveau code) - CLIQUEZ SUR LAISSEZ 1 COMMENTAIRE - c'est tout...c'est terminé ! - Le temps d'1 instant et le commentaire est enregistré - Pour le visualiser, parfois, il faut rafraîchir la page